30/01/2008

Social Butterfly ...

Même quand je prends toutes mes dispositions
et toutes les distances qui s'imposent...
Quelque chose m'empêche de retrouver cette paix ...
Quelque chose m'oblige ... l'oblige ...
Dimanche... heureusement, je n'ai pas craqué !
Heureusement, je ne craquerai plus ... (mensonge!)
Et dire qu'on est déjà 10 mois plus tard !
Il est la torture de certaines,
mais finalement, ne serait-il pas aussi la mienne ?
Suis-je pê aussi la sienne ?
En tous cas, paraîtrait que j'ai une place importante,
mais je n'arrive pas du tout à la définir,
et si c'était pareil ?

15:23 Écrit par n dans l'aventure | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/01/2008

Impossible de garder la tête froide

Quelque chose se trame dans mon dos…
Je n’ai réellement aucune idée de qui pourrait être cette force obscure,
La seule chose que je sais, c’est qu’elle connaît toutes les personnes que je connais,
même les personnes qui n’ont rien avoir les unes avec les autres…
Voilà, depuis ce W-E, environs, elle pousse tout le monde à me nier,
à m’éviter, ne surtout pas me répondre, ou même,
celles qui me répondaient et qui étaient encore de mon côté,
elles retournent leur veste …
Je deviens complètement dingue …
Je confirme, je deviens complètement parano,
Complètement zozo, dinguo …
Ou bien, si cette force obscure c’était moi ?
Vous savez, un peu comme dans Fight Club…
Ça commence à me faire peur..
Je ne vois pas à quel moment j’aurais pu
essayer de me mettre tout le monde à dos,
je n’ai pas dormi ce W-E avant dimanche après-midi !
Ou bien, c’est justement ça !
Mon dédoublement de la personnalité est devenu bien réel …
J’ai peur.. J’ai vraiment peur..
Je ne sais même pas de qui…
J’ai peur de moi-même aussi …
Il serait p-ê mieux pour moi-même,
et pour les autres aussi, que je me fasse oublier …
C’est en tous cas horrible ce qu’il se passe dans ma tête …
Le pire, c’est que j’ai envie de pleurer, mais je n’y arrive pas…
Envie de m’arracher les cheveux, p-ê même envie de mourir …
Non, ce n’est pas moi, c’est une force obscure …
Je ne sais plus !

17:16 Écrit par n dans Etats d'ame | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Dans la gueule du "papillon ?"

Mon dilemme n’est plus …
Suis en proie aux jalousies insoutenables de 2 de ses soupirantes.
Les deux pourtant rivales se sont associées pour tenter de me faire craquer,
Et le tout, devant lui…
Disons plutôt qu’elles l’ont invité, il ne voulait pas y aller,
mais elles ont tellement insisté qu’il n’a rien pu faire….
Elles avaient donc déjà décider de jouer un sale petit jeu,
Mais lui, apparement, a du sentir venir et n’a pas voulu y participer…
Au final, j’ai senti un soutient de sa part, qui n’était pas exprimé de vive voix,
mais tout était dans le regard …
Donc, on a essayé d’éveiller en moi une paranoïa du tonnerre,
mais au lieu de m’énerver et de me recroqueviller et de m’enfuir,
je me suis lâchée, j’ai dansé, je me suis éclatée et avec un sourire jusque derrière les oreilles,
Elles me traquaient toute la soirée et quand lui ne me lâchait plus du regard,
elles n’ont plus rien su faire, leur mâchoire frôlait le sol,
et leur regard tentait de me massacrer …
Même si lui ne risque pas de me trahir,
La jalousie de ces dames est tellement forte,
qu’elles feront tout pour me casser ..
J’ai décidé de ne pas leur en laisser l’occasion…
Je refuserai donc, avec certains regrets c’est sur,
son invitation, sans en préciser la raison…
Où si, p-ê bien que je préciserai …
D’autre part, jamais plus je ne montrerai ma tête
a cette fille qui voulait tant essayer d’être ma meilleure amie,
mais qui s’avère être guère plus qu’une meilleure ennemie…
Je ne pensais vraiment pas attiser tant de jalousie …
Surtout qu’il n’y a vraiment pas de raison…
Je ne suis jamais qu’une roue de secours …
Enfin, c’est encore ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me dise que...

11:33 Écrit par n dans l'aventure | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

L'effet papillon ...

j'ai eu une demande officielle hier, en bonne et due forme...
Le papillon va habiter avec un pote (que je connais et super sympa)
et ils cherchent une troisième personne.
Histoire pouvoir prendre un truc plus grand.
Et surtout, ils veulent être n'importe où, mais sur la capitale ...
Donc, la question était "Est-ce que ça t'intéresse ?"
Moi : " bin, p-ê, c'est vrai que ça tombe à pic mais c'est un peu dangereux,
faut que je passe une nuit dessus, allé, que je réfléchisse bien quoi !"
"Pourquoi dangereux ?"
"Bin, moi, faut que je me calme un peu avec vous, 2 zozos, ça va être beau"
"T'inquiètes pas, ça fait partie de mes résolutions pour cette année"
"Puis, suis pas du tout maniaque, hein!"
"Tant mieux"
"Et surtout, j'ai un chat, il lui faut un espace vert"
"Mais pas de problème, tu sais bien, j'adore les chats"
En faite, c'est pas ça qui me turlupine le plus ... Le danger est ailleurs ...
Je ne pense pas que j'aurai une réaction particulière quand il ammènera une fille,
mais comment va-t'il réagir quand mon loup viendra ?
Il m'a posé la question si j'étais jalouse, mais lui ne m'a pas dit s'il l'est !
Puis, c'est même plutôt les autres que je crains ...
C'est p-ê que quelqu'un d'autre lachera une connerie ...
En faite, j'en arrive presque à regretter ce qu'il s'est passé...
Si ça n'était jamais arrivé, je foncerais sans même me poser de questions,
par ce que c'est une opportunité pour moi, mon chat et pour eux !
Je sais que l'entente serait hyper bonne, avec l'un comme avec l'autre ...
Mais là ... à cet instant précis, il s'agit d'un gros dilemne !

14:44 Écrit par n dans l'aventure | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2008

Un papillon - une pensée qui vole

Ben, comme je disais précédement, le voilà qui revient ...
La fois passée, je devais lui demander un truc,
il m'a fait venir chez la pote, pour finalement me dire qu'il ne savait pas m'aider là,
mais qu'il fallait que je vienne chez lui ... Chose que j'ai refusé ...
La semaine après, on m'a amené de force chez la même pote,
en oubliant de me préciser qui j'allais y rencontrer .... Probablement pour voir ma réaction ...
Puis, l'annif d'un bon pote ... Pareil ... After chez toi ? qu'il me dit ...
Euh, non, pas d'after .... J'y vais là !
Là, dimanche, coup de fil du genre :
Dis, bonne année hein !
Oui ... toi aussi...
Eh, j'ai perdu mon phone, t'as pas les n° de tel et tel personne ?
Ben oui, je t'envoi ça sur le n° avec lequel t'appelle...
Euh, non, envoi sur le dernier n° que je t'ai filé si c'est bien un 0488
OK .... et si ce n'est pas celui-là j'envoi à celui-ci ...
Euh, non, regarde lequel t'as !
Oki ... c'est bon ...
3 heures plus tard ...
Dis, c'est moi, tu fais quelque chose ce soir ?
Oui !
Quoi ?
Je dors, demain je bosses !
Ah .. t'as pas envie de bouger ?
Non !
Bon, ok, allé, à bientôt ???
Moué, surement !
Pfff...
Finalement, hier, rebelotte...
Tu fais quoi ? etc etc ....
Hier soir, j'allais quasi bouger et puis... j'ai recommencé ...
Dis, c'est quand que tu cuisinnes encore un coup là pour moi ?
Ben, quand tu veux !
Ok, on verra !!
J'adore !!!!

17:27 Écrit par n dans l'aventure | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

La nouvelle ...

Je vous annonce la nouvelle un peu tard,
mais voilà, pour l'instant, je n'avais pas trop envie d'y penser.
Après 7 ans de colocation, celle-ci va bientôt prendre fin.
Eh oui, on en a marre de moi... Plus moyen de me supporter,
et honnêtement, je peux comprendre (hum!)
Donc voilà, la nouvelle est tombée un jour sur mon vrai blog,
depuis, elle ne peut plus me regarder en face.
Sont allé voire le proprio en disant que c'était eux ou moi,
lui y a vu ses sous et préfère eux que moi !
Fin novembre, j'ai été informée que je devais quitter les lieux en février.
J'en ai touché un mot aux colocs qui ont fait semblant de tomber sur leur cul,
en leur disant que ça ne se passerait pas comme ça,
que la seule raison valable pour me mettre dehors avant la fin du bail, c'est s'il met quelqu'un de sa famille etc etc ...
Le lendemain, il est venu me voir en disant que son fils viendrait habiter là à ma place,
avec un papier qu'il voulait que je signe où ce n'était pas noté.
Allé, assez bizarrement, il savait déjà ce que j'ai dit aux colocs ?!
C'est comme ça d'ailleurs que j'ai su qu'ils y étaient pour quelque chose ...
J'ai pris le papier et dit que je ne signerais rien sans l'accord de mon avocat.
Depuis, il s'est renseigné et j'ai 6 mois de préavis et non 3 ...
Ils vont donc devoir me supporter plus longtemps que prévu...
Donc, d'ici mai, je devrais partir, sauf que là, ils comencent déjà à regretter.
Je leur ai dit que oui, le proprio pouvait memettre dehors si son fils y habiterait à ma place,
mais que c'est obligé aussi.
Que s'il n'y habite pas, je fais constater et j'ai droit à des dommages et intérêts.
Depuis ... je ne sais pas trop... Ils regrettent presque déjà !!
Le fils, il est gentil, mais ils ne le connaissent pas vraiment, il est un peu bourin et .... voilà, c'est le fils aussi !
Puis voilà, hier, ils ont appris que ça y est, mon affaire est dans le sac !
Il ne s'agit plus que d'une histoire d'un mois et mes sous sont dans mon portefeuille (d'actions!)
Aussi, j'ai déjà eu une proposition de nouvelle colocation,
de la part du papillon, qui lui-même doit quitter pour avril.
Je ne suis que très moyennement intéressée par son offre,
par ce qu'à mes yeux, ça me semble trop dangereux ....
Mon loup est d'accord, il trouverait ça même mieux que d'aller vivre seule !
Non seulement je trouve ça dangereux pour un truc,
mais en plus, certaines personnes tomberaient vraiment sur leur cul,
et puis, il est dans des délires qui sont passés depuis longtemps pour moi !
Va savoir ....
Honnêtement, je n'ai pas encore trop réfléchi à la situation,
la seule chose à laquelle je pense, c'est à mon chat ! Il lui faut un espace vert...

17:11 Écrit par n dans la colocation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |